Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'un citoyen rennais engagé pour une société juste, respectueuse des hommes et de notre environnement. Élu depuis juin 2020 à la mairie de Rennes, délégué à l'agriculture urbaine et l'alimentation durable, élu des quartiers Saint-Martin et Bellangerais. Je travaille dans une collectivité locale sur l'animation d'un Projet Alimentaire Territorial afin d'accompagner le développement de l'agriculture biologique, les circuits courts et l'accès à une alimentation saine et équilibrée pour tous. Ancien co-président d'un conseil de quartier

Blog de Ludovic Brossard

Le choix de l'écologie solidaire pour Rennes

Dimanche 15 mars, je vote pour un projet qui rassemble et qui porte l’espoir d’un avenir ré-enchanté.

Je fais le choix d’une équipe de femmes et d’hommes qui portent des combats et des idéaux d’égalités, de transformation écologique et de justice sociale.

Ce projet et nos engagements portent haut ces combats et je suis fier d’y avoir contribuer, humblement et convaincu par la justesse d’une démarche d’abord citoyenne puis militante, à l’écoute des préoccupations des rennais.es. Convaincue également que ce projet, enrichi par un rassemblement de mouvements politiques de gauche, correspond aux valeurs que j’ai toujours défendu.

Je fais le choix d’une écologie solidaire avec Nathalie Appéré, car elle saura porter pour Rennes cette ambition.

Au-delà de ce premier tour, j’aspire à ce que toutes les forces écologiques et de gauches, puissent se retrouver et dépasser les logiques partisanes pour changer d’échelle, pour qu'enfin nous puissions reconquérir avec enthousiasme la vision d’une société qui fait du lien entre nous et le monde vivant, sans perdre le fil de la solidarité.

 

Agir pour réduire les émissions des gaz à effet de serre et s’adapter au changement climatique n’est plus une option, quand depuis 5 ans et la signature de l’accord de Paris, nous constatons l’insuffisance des réponses des Gouvernements pour rester sous le seuil des 1,5° C de réchauffement. Nos villes et nos métropoles doivent, plus que jamais, être en première ligne du combat climatique. C’est le mandat ou jamais pour agir, si nous ne voulons pas subir les conséquences du dérèglement.

Rennes, sous l’impulsion d’une majorité plurielle, a ces dernières années, accéléré sa transition. Cette ville qui protège, garantissant un logement pour tous et développant des politiques de solidarité reconnues au niveau national, a su devenir une ville qui respire et qui s'engage désormais pleinement pour faire face au réchauffement climatique. Symbole de cette ambition, le parc des prairies Saint-Martin offre plus de 30 hectares de nature restaurée et d'espaces boisés, en plein cœur de Rennes. Autres marqueurs importants, les efforts engagés pour développer les mobilités douces et notamment la pratique du vélo en ville ou l'interdiction récente des terrasses chauffées.

Beaucoup a été fait et il reste encore beaucoup à faire. Mais le cap est tracé sans pour autant que soit occultés les enjeux sociaux considérable de la transition écologique. La ville post-carbone ne doit pas devenir une ville de l’entre soi qui, néglige le logement social et ferme les yeux sur l’étalement urbain en périphérie. De même, la lutte contre le réchauffement climatique ne peut faire l’économie d’engagements financiers sérieux, crédibles et soutenables.

Avec ce projet, de nouvelles perspectives sont tracées, à commencer par celle de baisser de 40 % les émissions de gaz à effet de serre de notre territoire, d’ici 2030.

30 000 nouveaux arbres seront plantés dans des rues et des places transformées en jardins. Un plan biodiversité à l’échelle de la métropole sera mis en œuvre qu’accompagnera un premier Parc Urbain naturel. Plus de 47 000 logements seront réhabilités sur la Métropole, en donnant la priorité aux matériaux biosourcés  et en apportant jusqu’à 15 000 € d’aides locales aux familles des catégories populaires. A la cantine, lieu d'apprentissage du bien manger, 100% des repas servis seront bio ou locaux et l’usage du plastique sera banni. L’ensemble du patrimoine municipal sera rénové thermiquement et les toitures accueilleront systématiquement des panneaux photovoltaïques. Cinq lignes de trambus seront aménagées pour offrir aux habitants des communes périphériques une alternative performante à la voiture. Notre métropole, la toute première en France, se donnera pour objectif de sortir progressivement des pesticides de synthèse en accompagnant les agriculteurs et agricultrices de notre territoire et en favorisant l'installation sur des pratiques durables.

Ces engagements ne sont qu’un aperçu d’un projet plus vaste, qui s’appuiera sur les initiatives citoyennes et innovantes, en particulier issues de l’économie sociale et solidaire, qui foisonnent dans notre territoire. En parallèle, nos entreprises seront accompagnées pas à pas pour qu’elles puissent elles-aussi s’engager dans la réduction de leurs empreintes carbones et écologiques. Enfin, en choisissant d’ouvrir son équipe à des citoyens et des citoyennes engagé.e.s et en proposant d’autres dispositifs pour favoriser la participation des habitant.e.s (budget participatif des enfants, jurys citoyens, observatoire de la vie publique...), la maire sortante montre qu’elle souhaite encore donner un nouveau souffle à la démocratie locale.

 

Pour toutes ces raisons, je voterai pour une écologie de l’action, solidaire et crédible, que propose la liste Pour Rennes avec Nathalie Appéré.

Retrouvez nos propositions ici: https://avecnathalieappere.fr/engagements

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article