Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'un citoyen rennais engagé pour une société juste, respectueuse des hommes et de notre environnement. Élu depuis juin 2020 à la mairie de Rennes, délégué à l'agriculture urbaine et l'alimentation durable, élu des quartiers Saint-Martin et Bellangerais. Je travaille dans une collectivité locale sur l'animation d'un Projet Alimentaire Territorial afin d'accompagner le développement de l'agriculture biologique, les circuits courts et l'accès à une alimentation saine et équilibrée pour tous. Ancien co-président d'un conseil de quartier

Blog de Ludovic Brossard

Une ville qui fait face au changement climatique est d'abord une ville qui n'exclut pas!

Une ville qui fait face au changement climatique est d'abord une ville qui n'exclut pas!

Sociologie de Rennes

Loin des clichés véhiculés ça et là, à propos d'un centre ville qui se gentrifierait ou d'une ville qui deviendrait aussi dense qu'une mégalopole comme Tokyo, j'ai lu l'ouvrage de Romain Pasquier et Thibault Tellier, Sociologie de Rennes (édition La Découverte, 2020). Rennes y apparait sans angélisme et sous la plume des sociologues, comme une ville qui a su construire un modèle fait de solidarité et de dynamisme économique et culturelle.
Quelques extraits plutôt positifs sur la politique sociale: "Rennes métropole reste ainsi l'une des métropoles les moins pauvres et les moins ségrégées de France", "la politique de logement social à Rennes est souvent présentée comme la plus aboutie en France et favorisant la mixité sociale"....

Quelques aprioris tombent en matière d’augmentation de la population, car c'est surtout en zone péri-urbaine que la population progresse le plus vite ( + 63% entre 1990 et 2015) alors qu'elle est plutôt stable sur la même période à Rennes (+9 %).

"Sociologie de Rennes", disponible aux éditions de la découverte


Enfin, s'il existe des zones d'ombres, elles ne sont pas sans solutions, notamment en matière de concertation sur les projets urbains et d'aménagement d'espaces verts (îlots de fraicheur).

Les auteurs évoquent également certains enjeux auxquels la Métropole et la ville de Rennes devront répondre, comme la persistance de ce modèle d'action publique ou les solidarités territoriales à l'échelle de la Métropole ou de la Bretagne.

L'ouvrage est disponible ici: https://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Sociologie_de_Rennes-9782348044816.html

Rennes est l’une des agglomérations où le taux de pauvreté est le plus faible (source INSEE), grâce notamment un taux de chômage plus faible et un fort dynamisme démographique. Le budget en matière de solidarité est de 87,3 € par habitant, soit 10 € de plus que la moyenne des 11 plus grandes villes (chiffres reprit par Ouest France ici: https://www.ouest-france.fr/elections/municipales/securite-embouteillages-rennes-est-elle-bonne-ou-mauvaise-eleve-6720160). A l’échelle de Rennes Métropole, la mixité sociale est plus importante que dans l’ensemble des autres métropoles. Avec une forte disparité cependant :
deux tiers des personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté résident à Rennes où le taux de pauvreté y est nettement supérieur (17,4 % à Rennes, 6 % en dehors).

Rennes bénéficie enfin d'une politique volontariste en matière de logement social, en effet, pour 100 logements construits :

  • 25 sont des logements sociaux,
  • 15 en accession sociale,
  • 20 ont un prix régulé.

La ville est dotée de 21,1 % de logements sociaux, supérieur à la moyenne des autres grandes villes.

Un modèle de solidarité à faire perdurer

La persistance d'un modèle urbain original qui n'exclut pas est un défi à relever pour Rennes.  Surtout dans un contexte où l'on constate chaque jour combien notre société contemporaine est devenue productrice d’inégalités sociales, menaçant à la fois les personnes sans travail comme les « actifs » de tomber dans la pauvreté. Dans ces conditions, répondre collectivement aux enjeux de la transition écologiques et attendre de tous.tes qu’ils.elles participent au renouveau démocratique doit passer aussi par une réponse à la hauteur en matière d'habitat et de vie digne.

Rennes vue du ciel


Si le modèle rennais en matière de solidarité et de lutte contre les inégalités sociales résiste mieux que certains territoires à ces enjeux, nous devons préserver nos spécificités et continuer à innover pour donner la possibilité à tous de se loger et faire plus pour ceux qui en ont le moins. Contre l’étalement urbain (et la destruction de la ceinture verte) et les processus de ghettoïsation qui sont deux plaies de l’échec du vivre-ensemble, continuons à faire le choix d'une ville qui fait espace commun.

Voici nos propositions "Pour Rennes avec Nathalie Appéré" :
•   un loyer unique, pour continuer à baisser les loyers les + élevés,
•   un bail réel solidaire (accession sociale à la propriété),
•   la rénovation thermique des copropriétés,
•   la construction de nouveaux logements,
•   une réflexion pour un permis de louer afin de lutter contre l’habitat indigne,
•   un soutien aux associations et aux collectifs qui agissent directement contre la pauvreté et la grande exclusion (mise à l’abri, maraude, bagagerie solidaire…),
•   des augmentations des places d’hébergement d’urgence à l’échelle de la métropole…


Retrouvez toutes nos propositions ici : https://avecnathalieappere.fr/uploads/programmemunicipal/programme-pour-rennes.pdf

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :